STEPHEN MALKMUS DÉVOILE SON NOUVEAU SINGLE "COME GET ME"

06/03/19

Image: Stephen Malkmus Come Get Me pic

Pour faire suite à la sortie des deux premiers singles ‘Viktor Borgia’ et ‘Rushing The Acid Frat’, Stephen Malkmus dévoile aujourd’hui le troisième extrait de Groove Denied (sortie le 15 mars sur Domino), le psychédélique et oriental (est-ce une cithare !?) Come Get Me.  

Malgré les influences prédominantes minimal-synth des années 80 et les influences indus sur une grande partie de Groove Denied, 'Come Get Me' est un peu plus proche de la zone de confort de Malkmus : “warped psych”, comme il le dit lui-même, cette tradition avant-gardiste de guitares sales et de grooves délabrés - sauf que dans ce cas-ci, c'est une seule personne qui prétend être un groupe - mais l'illusion est magnifiquement dévoilée sur ce nouveau titre relax et rythmé.

Ecoutez "Come Get Me" en streaming

Quand Stephen Malkmus a débuté sa carrière au début des années 90, en tant que leader et principal fondateur de Pavement, le milieu de la musique auquel il était associé n'aurait pas pu être plus éloigné des sons techno-rave de l'époque. La musique dance électronique, à l'époque comme aujourd'hui, portait sur la précision posthumaine, les textures synthétiques et la clarté hyper-numérique. Tandis que le mouvement lo-fi dans le rock underground prônait une ode à la paresse, aux aspérités et à la chaleur brute - cent nuances subtiles de distorsions et d’abrasions.

Retour au présent, voici Malkmus et son Groove Denied - le premier album solo de Stephen sans ses camarades des Jicks depuis 2001. Enregistré avec Ableton Live, Malkmus  a troqué sa section rythmique à propulsion humaine par un arsenal de boites à rythmes et une série de plug-in et de «soft synths». Il compare le processus de construction de chaque piste à la façon dont ses enfants « fabriquaient des personnages sur mon iPhone: choix de la couleur des cheveux, des robes, etc. Découper et déplacer les ondes. Un style s’inspirant du scroll d’Apple. »

Cette rupture remonte au début de cette décennie, lorsque Malkmus vécut à Berlin pendant deux ans et découvrit la scène club de la ville. Il a fait des incursions dans les célèbres fêtes nocturnes de la ville et est devenu fasciné par la techno: «la musique peut être géniale… vous pouvez vous échapper, danser et vous concentrer sur la musique - ou tout simplement vous enivrer ! »

Décrire Groove Denied comme étant le Low de Stephen Malkmus ne serait pas totalement hors de propos, ni une référence historique trop facile. Bien que largement enregistré en Oregon, l’essentiel de l’album a été écrit alors qu’il vivait à Berlin. Et si la méthodologie derrière Groove Denied est absolument celle du XXIème siècle, les références de la palette sonore remontent quant à elle à l’ère prénumérique. « Je voulais que le côté musique électronique de l'album, sonne pré-Internet», explique Stephen.

Groove Denied va bouleverser les idées reçues sur Malkmus et sur ce qu’il est capable de faire, le repositionnant ainsi dans l’ordre des choses. Mais sous un angle différent, son engagement envers la technologie numérique est tout à fait logique. Après tout, la lo-fi des années 90 - le son dans lequel Pavement et lui étaient initialement reconnus en tant que leaders et pionniers - n’était rien d’autre qu’obstinément sonique - il s’agissait uniquement du grain, des textures de guitare, des traitements et effets immodérés. Un hymne au bruit.

Comme Stephen l’a récemment tweeté à propos de l’omniprésence de l’Auto-Tune dans la création musicale contemporaine: « Nous attendons des transformations… et nous, les êtres humains, nous aimons tous ces putains d’outils. »

Groove Denied est disponible en précommande en exclusivité sur le Dom-Mart en vinyle transparent (accompagné de la disquette labellisée Groove Denied et d’un tirage photo rétro de Stephen Malkmus), en vinyle standard, CD (avec poster) et en digital. Précommander : Dom Mart | Digital

Tournée de Stephen Malkmus

30.04 – New York NY @ 92Y In-Conversation with Vanity Fair’s Michael Hogan
01.05 – Toronto ON @ The Great Hall ^ # SOLD OUT
02.05 – New York NY @ The Kitchen (early show) ^ SOLD OUT
02.05 – New York NY @ The Kitchen (late show) ^ SOLD OUT
03.05 – Somerville MA @ Arts At The Armory ^ # SOLD OUT
04.05 – Ardmore PA @ Ardmore Music Hall ^ #
05.05 – Washington DC @ Union Stage ^ #
07.05 – Austin TX @ 3TEN ACL Live ^
08.05 – Chicago IL @ Art Institute Of Chicago - Fullerton Hall ^ $ SOLD OUT
10.05 – Portland OR @ Doug Fir Lounge ^ SOLD OUT
11.05 – Seattle WA @ Columbia City Theater ^
14.05 – San Francisco CA @ Swedish American Hall ^ %
15.05 – Los Angeles CA @ Lodge Room ^ % SOLD OUT
16.05 – Los Angeles CA @ Lodge Room ^
30.05 – Barcelona ES @ Primavera Festival *
31.05 – Nimes FR @ This Is Not A Love Song *
02.06 – Hilvarenbeek NL @ Best Kept Secret *
04.06 – Sint-Niklaas BE @ De Casino *
05.06 – Hamburg DE @ Knust *
07.06 – Stockholm SE @ Debaser Strand *
08.06 – Helsinki FI @ Sideways Festival *
11.06 –  Oslo NO @ Parkteatret *
12.06 – Bergen NO @ Bergenfest *
14.06 – Copenhagen DK @ Lille (Little) Vega *
15.06 – Duisburg DE @ Traumzeit Festival *
16.06 – Mannheim DE @ Maifeld Derby Festival *
18.06 – Kortrijk BE @ De Kreun *

19.06 – Paris FR @ La Gaîté Lyrique *

* avec The Jicks
^ Malkmus solo
# première partie assurée par Eleanor Friedberger
% première partie assurée par Mary Lattimore