SPIRAL STAIRS : NOUVEL ALBUM

Spiral Stairs | 11/01/17

Image: Spiral Stairs press shot

Après 8 ans d’absence, Scott Kannberg alias Spiral Stairs (fondateur de Pavement et Preston School of Industry) annonce la sortie de son deuxième album Doris and The Daggers le 24 mars sur Domino. 

Doris and The Daggers valait la peine d’attendre, c’est l’album le plus personnel que Scott ait écrit. Il témoigne en effet des changements importants qui ont eu lieu dans sa vie ces 8 dernières années, entre perte de proches et joies de la paternité. Il a vécu la vie d’un parfait Australien et a même mangé du haggis!
En somme, des expériences qui se distinguent sur l’album par une certaine chaleur, de douces mélodies et des chansons honnêtes.

Découvrez la vidéo de ‘Dance (Cry Wolf)’, le morceau qui ouvre l’album, où l'on aperçoit Jason Lytle de Grandaddy

 

Ecoutez ‘Dance (Cry Wolf)’ en streaming

Le premier album de Spiral Stairs The Real Feel est paru en 2009 quand Pavement annonçait une tournée. Une fois la série de concerts terminée, Scott et sa femme se sont installés à Brisbane en Australie, ont fondé une famille et vécu simplement.  
A son retour à Los Angeles, Scott souhaite se rendre au Orbit Studios à Seattle et enregistrer son album en une semaine, comme au bon vieux temps. Un mois avant son départ, il apprend le décès de Darius Minwalla, batteur de Preston School of Industry qui a collaboré sur l’album The Real Feel et avec qui il devait à nouveau travailler sur Doris and The Daggers

Suite à la mort de Darius, Scott se retire à San Francisco chez son ami chanteur et songwritter Kelley Stoltz. Ensemble ils échangent et partagent leurs idées ‘son influence m’a fait changé la direction de l’album’. Il lui aura fallu 3 mois pour retourner en studio. Entre temps l’album avait changé, les morceaux étaient devenus plus matures, plus longs et surtout plus riches en émotions. 

Au lieu d’un album enregistré en une semaine, Doris and The Daggers a été construit en plusieurs sessions au studio Exactamundo à Eagle Rock en Californie. Scott s’entoure de Matt Harris à la basse et de Justin Peroff de Broken Social Scene à la batterie. Le trio enregistre 30 titres, les sessions d’enregistrements s’enchaînent et sont animées par les visites d’amis de Scott venus collaborer sur l’album : Kevin Drew de Broken Social Scene au chant sur ‘Emoshuns’, Kelley Stoltz à la guitare sur ‘AWM’ et Matt Berlinger de The National au chant sur ‘Exiled Tonight’.

‘J’écris des chansons depuis longtemps maintenant, j’aime y entendre l’écho des choses que j’aime. Composer de la musique n’est pas un processus évident pour moi, c’est difficile d’écrire une bonne chanson. Avec l’âge nos souvenirs nous échappent mais tu peux revivre ces moments, ceux qui comptent, avec les chansons’ - résume Scott sur l'album. C’est ce qui fait le charme de Doris and The Daggers, tout comme les paroles et la technique infaillible de Scott pour des mélodies avenantes : ces chansons sont pleines de vie, d’histoires captivantes et d’émotions.
Vous réécouterez ces morceaux encore et encore et espérerez que Scott n’attende pas des années pour sortir un prochain album. 

Tracklisting:
1. Dance (Cry Wolf)
2. Emoshuns
3. Dundee Man
4. AWM
5. No Comparison
6. The Unconditional
7. Trams (Stole My Love)
8. Exiled Tonight
9. Angel Eyes
10. Doris and The Daggers

 

Doris and The Daggers sera disponible en version deluxe vinyle avec des titres bonus, vinyle, CD et digital.
Pré-commandez l’album : Dom Mart / Digital