RUSTIN MAN: NOUVEL ALBUM "DRIFT CODE" LE 1ER FEVRIER

Rustin Man | 15/11/18

Image: Rustin Man press shot

Rustin Man alias Paul Webb a annoncé son retour. Webb, l’ancien bassiste de Talk Talk publiera son nouvel album Drift Code le 1er février chez Domino.

Webb a publié jusqu’ici un album sous le nom de Rustin Man, le superbe Out Of Season en 2002 – en collaboration avec Beth Gibbons de Portishead. Depuis, il a travaillé sans relâche sur son successeur qu’il a enregistré chez lui, dans une grange rebâtie en maison, au milieu d’un champ de l’Essex à 5 km du village le plus proche, une bâtisse extraordinaire telle un vieux magasin de curiosités transformée en espace de vie moderne. Webb a composé l’album Drift Code tout en retapant la grange et élevant ses deux filles avec sa femme Sam.

Cet album très attendu est empreint d’un enthousiasme sage et chaleureux couplé à un sens aigu du storytelling. Rustin Man a dévoilé le titre d’ouverture de l’album intitulé ‘Vanishing Heart’.  

 Regardez la vidéo de ‘Vanishing Heart’ ici. 

Ecoutez ‘Vanishing Heart’ en streaming ici.

 

Webb, qui pour la première fois a écrit des morceaux spécialement pour sa propre voix, s’avère être un talentueux acteur, capable d’adopter plusieurs rôles vocaux tout au long des neuf titres de l’album. Sur ‘Vanishing Heart’, il incarne une personne libérée d’une relation sans amour : “At last I’ve found more warmth to feeling / It feels so good to be alive”.

Comme on peut attendre d’un personnage au pédigrée de Webb, Drift Code est un ouvrage profond et minutieux. Le temps qui passe, son espace vital regorgeant d’art, d’objets précieux et de bric-à-brac, les années passées à écouter de la musique de film et de standards des années 40 sont autant d’éléments qui s’entendent sur cet album. Mais il y a également une surprenante spontanéité.

Bien qu’il ait quasiment tout fait seul sur l’album, les techniques d’enregistrement de Webb font penser que les morceaux ont été enregistrés par un groupe de musiciens jouant ensemble dans une même pièce. Des démos brutes sur un dictaphone ont posé la base des morceaux avec Lee Haris (ex-Talk Talk et O’Rang) à la batterie. Puis, un instrument après l’autre, Webb a créé des arrangements avec plusieurs prises, chacune d’entre-elles enregistrées avec six micros positionnés à différentes distances de l’instrument. De cette manière il a pu placer chaque instrument dans une partie différente d’une pièce imaginaire. Une fois toutes les guitares finies, il a pris une basse et à recommencer tout le process du début. Une fois les lignes de basses enregistrées, il s’est mis aux claviers. Cette approche spécifique fait que Drift Code a mûri d’une manière unique en son genre.

“Parce que j’ai eu besoin d’une longue période pour enregistrer l’album, ce dernier a un côté qu’on pourrait qualifier de nomade ou de déraciné. C’est pour cette raison que les chansons parleront à tous, je l’espère” ajoute Webb. Cela fait écho au son obsédant de Out Of Season, qui pourrait devenir la marque de fabrique Rustin Man ; le son d’une fenêtre semi-opaque donnant sur un passé réel ou imaginaire, sur le temps emprisonné dans de l’ambre. Ce n’est pas étonnant vu qu’il y a 15 ans de sa vie créative dans ces morceaux, du temps passé à essayer d’atteindre quelque chose d’insaisissable.

“J’ai intitulé l’album Drift Code car c’est un oxymore, un code étant quelque chose de figé, mais notre instinct tend à errer, à flâner. J’aime l’idée que la vie est une énigme qui ne peut être résolue car la réponse change constamment.”

 

Pochette de l’album

 

Tracklisting de Drift Code:

1. Vanishing Heart
2. Judgement Train
3. Brings Me Joy
4. Our Tomorrows
5. Euphonium Dream
6. The World’s In Town
7. Light The Light
8. Martian Garden
9. All Summer

Drift Code est disponible en pré-commande en version LP Dom Mart exclusive (avec une photo dédicacée), version LP Indie exclusive (avec une photo), LD, CD et digital. Pré-commander: Dom Mart | Digital