NEWS

PRAM : DE RETOUR AVEC UN NOUVEL ALBUM 'ACROSS THE MERIDIAN'

Pram | 13/06/18

Image: Pram press shot

Domino est fier d’annoncer le retour de Pram avec la sortie de son nouvel album, Across The Meridian, le 20 juillet. Le disque célèbre la pop synthétique et expérimentale de ce groupe fondateur et paraît 11 ans après The Moving Frontier en 2007.

Regardez le clip de 'Shimmer and Disappear', premier extrait de l'album :

Ecoutez le titre en streaming

Comme sur les albums précédents, Across The Meridian mélange les influences de Pram et mêle les instruments, revisitant ainsi les B.O de films, le jazz des années 30, la pop ensoleillée et le post punk expérimental. Les chants mélancoliques des morceaux, proviennent de paysages sonores variés; apparaissant parfois comme des fragments oniriques et parfois comme un récit de regrets et de désirs. Le tout plongeant son auditeur dans le monde très particulier de Pram. Les non-initiés découvriront le panel très riche des influences du groupe, mêlant exotica, Kaurtock mais également des musiques de films qui ont inspiré des groupes comme Stereolab et Broadcast.

Le groupe s’est retrouvé au Foel studios au Pays de Galles pour trouver des idées et commencer à composer des morceaux, avant de les paufiner dans leur studio de Birmingham. Le processus de création de Pram a évolué au fil des années et témoigne des avancées technologiques et personnelles du groupe. Accross The Meridian est le témoin de la nouvelle direction artistique qu’a pris le groupe, sans pour autant renier ses origines.

Pram est composé de Matt Eaton, Sam Owen, Max Simpson et Harry Dawes.

Accross the meridian cover

Tracklisting

Shimmer and Disappear

Thistledown

Electra

Wave of Translation

Shadow in Twilight

Ladder to the Moon

The Midnight Room

Footprints Towards Zero

Mayfly

Sailing Stones

Where the Sea Stops Moving

Doll’s Eyes

 

Accross The Meridian sera disponible en LP éditon deluxe argentée, LP standard, CD ainsi qu’en digital.

 

VILLAGERS : UN NOUVEL ALBUM LE 21 SEPTEMBRE

Villagers | 11/06/18

Image: VIllagers

Artiste créatif en constante évolution et fidèle à la composition de mélodies captivantes, Conor O’Brien franchit une nouvelle étape dans sa carrière avec la sortie du 4ème album de VillagersThe Art Of Pretending To Swim, à paraître le 21 septembre chez Domino.

Successeur du magnifique et très intimiste Darling Arithmetic (2015), le nouvel album d’O’Brien vient renouer avec les multiples facettes de Becoming A Jackal, son premier album paru en 2010 et Awayland sorti en 2013, tout en y ajoutant de la soul, une nouvelle approche rythmique et une panoplie d’éléments sonores éblouissants ; à la fois analogique et numérique, créant des mélodies entêtantes et accessibles. Le disque fait subtilement référence aux peurs existentielles et à l’espoir qu’il reste à cette époque dystopique obsédée par la technologie.

L’album a été écrit, produit, mixé et interprété par Conor O’Brien, dans son studio à Dublin.

Regardez le clip de ‘A Trick Of The Light’ :

Ecoutez le titre en streaming.

La vidéo de « A Trick of the Light », premier single extrait du nouvel album, a été réalisée par Bob Gallagher. Conor revient sur leur collaboration :

« Bob et moi discutions des thèmes abordés dans le morceau, on est venu à la conclusion qu’il fallait en faire un clip dans lequel nous suivrions un personnage un peu farfelu, aux airs de chaman, qui mystérieusement déclencherait selon lui, un état second chez les personnes qu’il croise. Nous voulions aussi y intégrer beaucoup de danse pour provoquer un sentiment général chez le spectateur : 'mais qu’est-ce que je viens de regarder ?'»

O’Brien a été récompensé à plusieurs reprises pour sa musique, il a notamment reçu deux Ivor Novello Awards (dont celui du meilleur album pour son dernier disque Darling Arithmetic), il a été nommé deux fois au Mercury Music Prize et a remporté l’Ireland’s Choice Music Prize.

Récemment, deux titres de Villagers ont figuré dans la série dramatique d’HBO ‘Big Little Lies’ et Conor a d’ailleurs collaboré avec le compositeur Nico Muhly sur le morceau « Fortunate Child » qui figurera dans la bande originale de ‘Loro’, le biopic sur Berlusconi réalisé par Paulo Sorrentino. Il a également composé des titres pour Charlotte Gainsbourg. 

The Art Of Pretending To Swim cover

Tracklisting:

1. Again

2. A Trick Of The Light

3. Sweet Saviour

4. Long Time Waiting

5. Fool

6. Love Came With All That It Brings

7. Real Go-Getter

8. Hold Me Down

9. Ada

The Art Of Pretending To Swim est disponible en pré-commande aux formats digital, CD et vinyle en éditions standard et deluxes (deux versions deluxes qui comprennent un 10inch exclusif avec une version de 12 minutes du titre « Ada » et sur la face B « This Is The Art Of Pretending To Swim » et l’une est enrichie du livret signé.)

Commandez votre copie : Dom Mart | Digital

 

ANNA CALVI : NOUVEL ALBUM LE 31 AOUT

Anna Calvi | 05/06/18

Image: Anna Calvi launch pic

Hunter, le nouvel album d’Anna Calvi, artiste nommée aux Brit Awards ainsi qu’au Mercury Music Prize à deux reprises, paraitra le 31 Août 2018 chez Domino.

Produit par Nick Launay (Nick Cave, Grinderman) et enregistré aux Konk Studios à Londres et à Los Angeles avec le groupe d’Anna : Mally Harpaz sur plusieurs instruments, Alex Thomas à la batterie mais également avec l’aide d’Adrian Utley de Portishead aux claviers et Martyn Casey de The Bad Seeds à la basse. Cet album est brut et empreint d’une énergie primaire avec laquelle Anna Calvi repousse les limites de sa guitare et de sa voix, comme jamais elle ne l'avait fait, auparavant.

Hunter incarne un sentiment de lâcher prise. Pour la compositrice et virtuose de la guitare, cet album apparaît comme une catharsis et une opportunité d’être plus honnête que jamais. Première sortie depuis ‘Strange Wether’ son EP en collaboration avec David Byrne, Anna Calvi (2011) et One Breathe (2013), Hunter est un album viscéral qui explore le thème de la sexualité et le fait de briser les codes de l’hétéronormativité. Un album queer, féministe et galvanisant dans sa quête de liberté. Il était important pour Anna que ce disque soit à la fois vulnérable et puissant, aussi beau que brutal et qu’il s'intéresse à la fois au chasseur et à la proie. Mais elle reste prudente sur le fait qu’aucun de ces aspects ne soit perçu comme « masculin » ou « féminin », afin de démontrer qu’une personne, peu importe son genre peut être les deux à la fois. Toute l’importance est dans le contraste en lui même, dans la façon dont elle oscille entre les deux extrêmes, plus libérée que jamais. Elle souhaitait s’exprimer sur le fait « d’être affranchie de cette notion de déterminisme du genre, affranchie de l’inquiétude de ce que l’on pensera de moi et de la façon dont je dispose de mon corps. Pour moi c’est une vision assez utopique. »

Pour accompagner l’annonce de son nouvel album, Anna Calvi dévoile le clip de son premier single « Don’t Beat The Girl Out Of My Boy ». Un cri de guerre au refrain vibrant. Ce morceau a en partie été inspiré par la façon dont les enfants sont conditionnés dès leur plus jeune âge à suivre des stéréotypes de genre et plus particulièrement, la façon désolante dont on instruit les jeunes garçons à ne pas pleurer ou montrer leurs émotions. Anna à propos du morceau : « C’est une chanson à propos de la recherche du bonheur. Sur le fait d’être libre de s’identifier à ce que l’on veut, sans se soucier des normes sociétales. »

Réalisée par William Kennedy, étoile montante de la vidéo et collaborateur de Kendrick Lammar, le clip est à découvrir ci-dessous avec une chorégraphie signée Aaron Sillis :

Ecoutez le titre en streaming

Anna Calvi explique à propos d’Hunter :

« Je suis à la poursuite de quelque chose - je veux vivre d’expériences, je veux avoir le contrôle, je veux la liberté sexuelle, je veux de l’intimité, je veux me sentir forte, je veux me sentir protégée et je veux trouver la beauté parmi le désordre.

Je veux aller au-delà des genres. Je ne veux pas avoir à choisir entre ma part de féminité et mon côté masculin. Je me bats contre le sentiment d’être une outsider et j’essaye de trouver un endroit qui me ferait me sentir chez moi.

Je crois que le genre est une illusion. Je pense que si nous étions capables de trouver un entre-deux, où l’on ne serait pas poussée à exceller dans la masculinité ou la féminité, nous serions tous plus libres. Je veux aller au-delà du rôle que l’on m’a assigné. Je veux explorer une sexualité plus subversive, qui va plus loin que les attentes d’une femme dans notre société patriarcale et hétéro-centrée. Je veux répéter les mots « girl boy, woman man », encore et encore, pour en trouver les limites contre l’immensité des expériences humaines.

Je crois en une femme qui serait leader, qui ne serait pas simplement en train de répondre à la vie d’un homme. Je parcours le monde et le considère comme étant mien - j’en attends de ce monde, plutôt que d’en être un simple produit passif. Je suis avide d’expériences. Parfois les choses semblent évidentes, alors que parfois je me sens perdue. Je me sens forte et pourtant vulnérable, je porte mon corps et mon art comme une armure, mais je sais également que pour être honnête avec moi-même, il faut que je sois prête à être blessée.

L’intention de ce disque est d’être primaire et beau, vulnérable et fort, être le chasseur et la proie. »

 

Anna Calvi Hunter artwork

Tracklisting

1. As A Man

2. Hunter

3. Don’t Beat The Girl Out Of My Boy

4. Indies Or Paradise

5. Swimming Pool

6. Alpha

7. Chain

8. Wish

9. Away

10. Eden

 

Hunter sera disponible en CD, vinyle, digital et streaming. L’album sera également disponible en édition deluxe limitée, vinyle couleur rouge et signée

Hunter est disponible en pré-commande ici.

Anna jouera son nouveau live lors d’une tournée en France et en Europe cet automne. Retrouvez toutes les dates ici. Ces dates feront suite aux 3 concerts exceptionnels et complets qui auront lieu en juin 2018, à Paris (La Gaité Lyrique), Berlin (Le Berghain) et à Londres (Heaven), où elle se produira sur scène pour la première fois depuis 4 ans.

Anna Calvi en tournée en France :

15 Juin 2018 Paris, France La Gaité Lyrique [SOLD OUT]

25 Août 2018 Paris, France Rock-En-Seine

08 Oct 2018 Lille, France Le Splendid

09 Oct 2018 La Rochelle, France La Sirene

10 Oct 2018 Nantes, France Stereolux

22 Oct 2018 Lyon, France Le Radiant

23 Oct 2018 Strasbourg, France La Laiterie

25 Oct 2018 Brussels, Belgium Botanique

25 Jan 2019 Nancy, France L'Autre Canal

26 Jan 2019 Nimes, France Paloma

27 Jan 2019 Toulouse, France Le Bikini

29 Jan 2019 Bordeaux, France Le Rocher de Palmer

31 Jan 2019 Reims, France La Cartonnerie

 

BOB MOSES : HEAVEN ONLY KNOWS

Bob Moses | 31/05/18

Image: Bob Moses

Bob Moses, le duo lauréat des Grammy Awards dévoile aujourd’hui un nouveau titre ‘Heaven Only Knows’.

Ecoutez le titre en streaming

Regardez le visualiser de 'Heaven Only Knows' :

Ce nouveau titre est le premier depuis leur album Days Gone By sur lequel figurait le tube au succès international ‘Tearing Me Up’. ‘Heaven Only Knows’ est disponible au format digital, accompagné d’une extended version et en vinyle 12’ comprenant des remix de Matthew Dear et FaltyDL cet été.

Le groupe sera en tournée aux Etats-Unis cet automne, elle démarrera le 21 Septembre à Sacramento et se poursuivra à San Fransico, Chicago, Boston, Philadelphie, NYC, Austin, LA et d’autres villes encore.

Originaire de Vancouver et résidant à Los Angeles, Bob Moses se compose de Tom Howie et Jimmy Vallance. Issu de la scène underground de Brooklyn, les premières sorties du groupe sur le label de musique électro ‘Scissor & Thread’ ainsi que ses performances live ont conduit à la signature du groupe chez Domino et la sortie de Days Gone By. S’en sont suivis, une performance exceptionnelle sur le plateau d’Ellen, des nominations aux Junos et aux Grammys (dont la victoire d’un Grammy) et une entrée dans le TOP15 US Alternative Radio.

Harmonie de guitares, ambiance dancefloor et composition classique, le duo s’adresse aux habitués des clubs tout comme aux fans de rock. Toutes ces années à se produire en live, notamment à Glastonbury, Coachella, EDC, Lollapalooza, ont permis à Bob Moses de s’imposer comme un pilier de la scène électronique actuelle. De nouveaux titres sont à prévoir très bientôt.

BOB MOSES— HEAVEN ONLY KNOWS

Digital

1. Heaven Only Knows

2. Heaven Only Knows (extended mix)

12” vinyl

Side A

1. Heaven Only Knows

2. Heaven Only Knows (extended mix)

Side B

1. Heaven Only Knows (Matthew Dear remix)

2. Heaven Only Knows (FaltyDL remix)

 

Précommandez 'Heaven Only Knows' Dom Mart 12 | DL

 
Prev | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  | Next